Favoriser la réussite de la reconversion professionnelle grâce à la sophrologie

Copie De Sans Titre (6)
Publié le : 12 juin 2020
Temps de lecture : 10 minutes
La reconversion professionnelle est un moment important de la vie d'une personne. Elle n'est pas toujours un virage simple mais il est possible de faciliter ce chemin !

Favoriser la réussite de la reconversion professionnelle en tant qu’entrepreneur indépendant grâce à la sophrologie

Lors de son installation, l’entrepreneur indépendant est confronté à de nombreux changements. En tant qu’indépendant, il a plusieurs missions qu’il doit mener à bien alors que, le plus souvent, il n’était pas habitué à les faire (administratif, comptabilité, …). La communication fait partie de ces missions importantes.

Une communication efficace est une communication qui va faire perdre le moins de temps et d’énergie possible à l’entrepreneur mais aussi, qui va lui permettre d’avoir des clients.
Pour une partie de sa communication, l’entrepreneur peut faire appel à une agence ou personne spécialisée, ce qui a un certain coût ou, s’en charger lui-même.
Or, s’il maîtrise son cœur de métier (sa pratique), il n’en est pas toujours de même pour l’aspect communication et cela risque fort de desservir l’entrepreneur et de le mettre dans l’inconfort voire, de faire échouer son projet.

Il m’a donc semblé intéressant de vous expliquer comment la sophrologie peut aider l’entrepreneur indépendant en supprimant les facteurs empêchant une communication efficace.

Précisons que la communication regroupe de nombreuses possibilités : communication écrite (cartes de visites, flyers, articles, apparition dans des annuaires …), orale (se présenter, présenter sa pratique, …), visuelle (image, …) et globale (site internet, réseaux sociaux, …).
En effet, se présenter lors d’une discussion est de la communication, parler de soi dans un article de presse, aussi, écrire les contenus d’un site internet, également. Je traite ici ce sujet de manière générale mais chaque entrepreneur aura bien sûr ses points forts et ses propres blocages.

Nous allons voir, dans cet article, les enjeux de la communication lors de l’installation professionnelle, les objectifs de la communication pour l’entrepreneur indépendant, les facteurs empêchant sa communication efficace et l’apport de la sophrologie dans cette problématique.

Enjeux de la communication lors de l’installation professionnelle

Les différentes choses que l’entrepreneur va devoir faire pour communiquer efficacement ne sont pas des choses qu’il ne sait pas faire mais plutôt qu’il n’a pas l’habitude de faire et pour lesquelles il a de nombreuses peurs et croyances.

Cela peut être bloquant pour l’activité, générateur de stress, et peut amener à une situation financière précaire, à la reprise d’un second travail dit « alimentaire » (c’est-à-dire dans lequel l’individu ne prend pas de plaisir mais qui lui rapporte l’argent minimum dont il a besoin pour vivre), voire, à l’arrêt de l’activité d’entrepreneur indépendant. Cela nous rend triste d’observer ces situations, beaucoup trop souvent.

L’accompagnement en sophrologie peut alors intervenir pour améliorer l’efficacité de la communication, dès la création de l’activité pour augmenter ses chances de réussite, à la reprise du travail alimentaire, ou à n’importe quel moment chez l’entrepreneur qui a pris conscience de l’apport que la sophrologie peut avoir sur son activité.

Objectifs de la communication pour l’entrepreneur indépendant

 

Sans Titre (35)

 

Pour bien comprendre les difficultés auxquelles sera confronté le professionnel, il est important de bien saisir les tâches qu’il aura à faire.

Se faire connaitre

Lorsque l’entrepreneur démarre son activité, quel que soit son domaine, il doit faire savoir qu’il existe.
Comment les clients pourraient-ils faire appel à lui s’ils ne connaissent pas son existence ?
Prenons l’exemple d’un thérapeute. Lorsqu’il ouvre son cabinet, s’il se contente d’installer son matériel et d’attendre, sans mettre de plaque ni même dire au niveau local ce qu’il propose, personne ne viendra le voir !
La communication va donc répondre à cette première nécessité : dire qu’on est là ! Cela semble évident et simple mais peut être problématique surtout, lorsque c’est une nouveauté pour l’entrepreneur.

Montrer son expertise

Les clients potentiels recherchent une réponse à un besoin ou une solution à une problématique. Le professionnel doit donc communiquer dans le but de montrer son expertise dans son domaine.
Dans ce cadre, il va être important de montrer qu’il y a une véritable proposition avec une personne qui maîtrise son sujet et peut donc répondre aux attentes du client.
Se différencier

Dans notre société moderne, l’entrepreneur, doit faire face à la réalité du marché et de la concurrence. Il lui faut donc se différencier. Pourquoi faire appel à lui plutôt qu’à quelqu’un d’autre ? Pourquoi sa manière de faire est intéressante ou innovante ?

La communication que le professionnel va mettre en place permettra de montrer ses différences et de donner envie de faire appel à ses compétences. Ce n’est pas toujours simple de mettre en avant ses atouts en public !

Rassurer

Reprenons l’exemple du thérapeute. C’est, à mon avis, un exemple type de professionnel qu’on ne peut pas choisir au hasard.
Il y a environ 2 ans environ, nous avions fait un sondage auprès du grand public. Une des questions portait sur le choix du praticien : « Lorsque vous choisissez un professionnel du bien-être, qu’est-ce qui détermine votre choix (1 seule réponse possible):
A/ Sa recommandation par quelqu’un de votre entourage?
B/ Pouvoir consulter son site internet ou sa page Facebook ?
C/ Avoir la possibilité d’échanger par téléphone avant le rendez-vous ?
D/ Autre, précisez : _______________
50% des 306 personnes interrogées ont répondu B et 20% ont répondu C. Dans ces deux cas, la manière de communiquer est importante ! Les gens sont rassurés de pouvoir en savoir plus sur le professionnel avant de prendre un rendez-vous.

Si on prend l’exemple d’un artisan, c’est son travail qui sera certainement plus important. S’il construit des meubles, je vais avoir envie de les voir pour savoir si son travail me plait, n’est-ce pas ? Et je serais rassurée de savoir que je vais confier la construction d’un meuble important à quelqu’un qui fabrique des choses que j’apprécie.

Facteurs empêchant la communication efficace de l’entrepreneur indépendant.

Nous avons donc compris l’intérêt d’une communication efficace,
voyons maintenant, les principales difficultés couramment rencontrées. Bien évidemment, chaque entrepreneur ne cumule pas toutes ces problématiques !

Difficultés pratiques : organisation, temps, finances

C’est un gros changement pour la personne qui s’installe en indépendant. Il lui faut gérer son temps et s’organiser afin de remplir toutes ses tâches.
La communication destinée à remplir son carnet de commandes ou de rendez-vous peut être chronophage. Et tout ce temps, l’entrepreneur ne gagne pas d’argent. Il doit donc être efficace.

Points à travailler fréquemment : stress, organisation, fatigue, …

Rapport à l’argent

 

Favoriser la réussite de la reconversion professionnelle avec la sophrologie

 

Pour l’entrepreneur qui démarre, le rapport à l’argent est un blocage courant.

Au-delà du fait d’avoir une paye, le plus compliqué est souvent de demander à être payé par le client.

J’ai moi aussi rencontré cette difficulté. J’étais sage-femme dans un grand hôpital public. Je ne gérais donc pas le côté financier. Lorsque je me suis installée en tant que sophro-coach, une de mes plus grandes difficultés a été de fixer des tarifs justes et de demander la somme à mes clients. Lorsque je parlais de ma pratique, mon discours été rôdé. Lorsque j’expliquais mon parcours, je me sentais à l’aise. Mais, lorsque la personne me demandait mes tarifs, je ressentais un stress tellement important que je me mettais à bafouiller, à rougir, j’étais en apnée, … Parfois même, j’éludais la question.

Dans notre société, l’argent est à la fois sur le devant de la scène et à la fois, un tabou. Pas surprenant donc qu’il soit à l’origine de stress pour certaines personnes.

Points à travailler fréquemment : stress, croyances, …

Illégitimité

L’illégitimité est le manque de légitimité.
Voici la définition du mot « légitimité » dans Le Larousse :
« La légitimité est la qualité de ce qui est fondé en droit, en justice, ou en équité. »
Selon Wikipedia, « au sens sociologique, la légitimité est un accord tacite subjectif et consensuel axé selon des critères éthiques et de mérite quant au bien-fondé existentiel d’une action humaine».
Pour le professionnel, le sentiment d’illégitimité est la peur que cet accord tacite subjectif ne soit pas établi. Cela peut venir de la peur du rejet, d’une difficulté sur la vision de sa propre valeur (estime de soi), …
Dans l’exemple des professionnels du bien-être, on observe très souvent une boulimie de formations suivies pour se sentir légitime. Bien que la formation continue soit importante, il ne faut pas que ce soit un point bloquant, empêchant le démarrage de l’activité.

Les exemples de sentiment d’illégitimité sont nombreux : « Suis-je légitime de vendre des produits diététiques si je suis en surpoids ? » « Suis-je légitime de proposer de la thérapie de couple si j’ai divorcé dans ma vie ? » …

Comment communiquer efficacement sur ce que je fais si je doute de ma légitimité ?

Points à travailler fréquemment : confiance en soi, estime de soi vision objective de son corps et de ses compétences, …

Incongruence

L’institut Psynapse définit l’incongruence ainsi : « En Programmation Neuro Linguistique (PNL), une personne congruente est une personne en harmonie entre ce qu’elle dit et ce qu’elle fait (gestuelle, attitude). Cet état est repérable par une adéquation entre les signaux verbaux et non verbaux (le langage du corps).
L’incongruence en PNL est un conflit interne que vit la personne. »

Même si elle n’est pas toujours problématique, pour certaines personnes, l’incongruence est difficile à accepter et à gérer.

Les exemples étant souvent parlants, en voici : un vendeur de produits bio est stressé lorsqu’il vend ses aliments car, depuis 1 mois, des difficultés d’ordre personnel réveillent des angoisses. Il se rend régulièrement dans un fast food avec des amis, comme il le faisait dans sa jeunesse, chose qui le réconforte. Lorsqu’il vend ses produits bio, il a peur que les gens lui reprochent ce manque de congruence.
Là encore, le thérapeute est un exemple important. Le thérapeute se doit d’avoir fait un travail sur lui et de le poursuivre. Pour autant, est-il parfait ? A-t-il résolu tous ses problèmes ? Probablement pas !
Cela peut être bloquant dans la communication car l’entrepreneurs peut éviter de parler certains points pour lesquels il est dans l’incongruence et qui pourtant font partie de son travail.

Points à travailler fréquemment : stress, prise de recul, culpabilité, alignement, …

Manque de confiance en soi

Même s’ils ont eu le courage de se lancer, certains entrepreneurs indépendants n’échappent pas au manque de confiance en soi.

Avoir confiance en soi, c’est croire en son potentiel, en ses capacités. Chaque doute va altérer cette confiance en soi et de là, naît le stress : « Vais-je y arriver ? » « Vais-je pouvoir accompagner cette personne ? » « Vais-je pouvoir avoir assez de clients pour payer mes charges ? » « Suis-je assez bon dans ma pratique pour réaliser ce chantier ? »

Dans la communication, le manque de confiance en soi se remarque très rapidement. Le professionnel hésite, se reprend, se justifie, fait part de ses doutes alors que, le plus souvent, il maîtrise très bien sa pratique.

Points à travailler fréquemment : stress, confiance en soi, valeurs, atouts, …

Manque d’estime de soi

Morris ROSENBERG (psychologue social Américain ayant contribué à la mise en lumière du concept d’estime de soi) définit l’estime de soi comme étant « une orientation positive ou négative envers soi-même ; une évaluation globale de sa valeur ».

Chez l’entrepreneur le manque d’estime de soi entraîne une dévalorisation financière de ce qu’il propose, ce qui peut conduire à une situation financière compliquée, une situation précaire et aller jusqu’à la cessation d’activité.
De plus, il a des difficultés à expliquer et communiquer sur son activité puisque celle-ci n’a pas assez de valeur à ses yeux.

Points à travailler fréquemment : objectivité, blessures de l’enfance, estime de soi , …

Acceptation de l’image de soi

L’entrepreneur indépendant doit trouver lui-même ses clients, en grande partie grâce à sa communication. Une mauvaise image de soi est parfois bloquante lors de cette démarche. Si la personne n’est pas à l’aise dans son corps, se trouve trop ceci ou pas assez cela… cela se répercutera sur la qualité de sa communication.

L’image de soi est encore plus importante dans la communication directe (échanges, discussion, conférences, …) mais aussi sur les photos, vidéos, conférences en ligne, …

Points à travailler fréquemment : schéma corporel, image de soi, objectivité, …

Isolement

Contrairement aux personnes qui travaillent au sein d’une entreprise, l’entrepreneur indépendant est seul dans son activité.
Le risque est l’isolement, c’est-à-dire qu’il se coupe des autres professionnels et de sa vie sociale (le travail représentant une grande part de son quotidien).

Cet isolement peut être source de stress chez le professionnel, d’une sensation de rejet, d’exclusion, de mise en marge, … L’entrepreneur risque de se réfugier dans son travail, oubliant la partie communication et perdant sa sociabilité.

Vision de l’OMS

L’OMS a créé un document intitulé « Organisation du travail et stress ». La date de réalisation n’est pas précisée mais le document est actuellement disponible sur leur site : http://www.who.int/occupational_health/publications/stress/fr/

Ce document parle du stress au sein de l’entreprise mais, de plusieurs points peuvent être transposés aux entrepreneurs indépendants.
Par exemple, la charge de travail trop importante, les tâches déplaisantes (comme l’administratif pour de nombreux entrepreneurs), des horaires de travail trop longs ou imprévisibles, … sont autant de risques de stress (chapitre 3, tableau 1).
Entre autres effets du stress, on retrouve l’irritabilité, l’agressivité, la baisse des performances, les erreurs, … (chapitre 8).

Points à travailler fréquemment : objectivité, blessures de l’enfance, estime de soi , …

Apport de la sophrologie

La sophrologie va avoir pour but de supprimer les facteurs empêchant une communication efficace.

Rappelons que le travail du sophrologue se situera au niveau des difficultés rencontrées par la personne et non au niveau de l’aspect technique de la communication (il ne s’agit pas de conseil en communication ni de consulting), même si cela peut venir compléter l’accompagnement.

  • La sophrologie va permettre d’agir sur :
  • La respiration (primordiale),
  • La gestion du stress,
  • La clarté de l’expression,
  • La connaissance de soi,
  • Son schéma corporel,
  • L’augmentation de sa confiance en soi,
  • La gestion des symptômes du stress,
  • L’alignement (je suis aligné avec moi-même quand mes valeurs, mes pensées et mes actes sont en accords),
  • L’entrain pour présenter ses services,
  • La prise conscience de sa propre valeur et de la valeur de ce qu’on apporte,
  • La confiance en soi pour donner confiance aux clients potentiels,

L’histoire de la personne et les éléments recueillis en anamnèse vont permettre de proposer une prise en charge adaptée. Même si des similitudes apparaissent chez les entrepreneurs indépendants, le sophrologue reste dans l’adaptabilité et garde une vision globale de la personne, de son fonctionnement, de ses besoins et de son objectif.

 

Sophrologie pour faciliter la reconversion professionnelle

 

Chaque point améliorant la communication du professionnel va avoir des répercussions positives sur son activité et donc sur son bien-être et son épanouissement personnel de manière plus générale.
Nous sommes-là pour vous accompagner sur ce chemin de reconversion professionnelle puis, si vous en avez besoin, tout au long de votre vie professionnelle…

id suscipit eget risus. facilisis elit. Lorem dictum